Photos gratuites de arrosage, arroser, arroseur

Bien arroser ses plantes

Photos gratuites de arrosage, arroser, arroseur

Bien des plantes s’épanouissent à la belle saison si elles reçoivent assez d’eau, respectez les besoins de chacune. L’eau est une ressource très précieuse qu’il convient d’économiser. A quelle fréquence arroser ? Quelle quantité apporter ? Quelle partie de la plante faut-il mouiller ?

La réponse je pense ne vous étonnera pas… cela dépend de la nature du sol (sableux, argileux, tourbeux) ; du terrain ; du climat et bien sûr des plantes. Celles-ci ne sont pas à égalité dans leurs besoins en eau et dans leurs réactions face à la sécheresse. De manière générale, arrosez en douceur et ne mouillez pas le feuillage sensible aux maladies. Choisissez des végétaux adaptés à votre jardin. Vous ne planterez pas les mêmes plantes dans un massif normand ou sur des talus ensoleillés du Midi.

Dans tous les cas de figure vous devez adopter des techniques limitant les arrosages. Mélangez de l’argile au terreau des potées ou paillez le sol pour diminuer l’évaporation de l’eau et par la même occasion vous réduirez la pousse des mauvaises herbes. N’oubliez pas de récupérer l’eau de pluie qui reste idéale pour les végétaux car elle est tempérée sans chlore, ni calcaire.

Le meilleur moment : Au cœur de l’été, un arrosage le matin ou dans la journée est source de gâchis. En effet l’eau s’évapore immédiatement sans même pénétrer dans la terre, brûlant parfois les plantes. Arrosez de préférence vos fleurs en soirée, une heure après le coucher du soleil et versez l’eau directement au pied des plantes.

Découvrir :  Jonquilles : plantation et entretien

Détaillons ici quelque plantes fleuries :

Agératum

Les signes : les fleurs flétrissent, brunissent et chutent.
La nature du sol : le terreau doit toujours rester frais.
L’arrosage :
En pleine terre : au pied des plantes mais limitez les excès d’eau.
En potée : bassinez régulièrement le feuillage pour prévenir les attaques d’araignées.

Bégonia

Les signes : les tiges se ramollissent, les feuilles prennent un reflet cuivré.
La nature du sol : n’appréciant guère l’excès d’eau, laissez le terreau sécher en surface entre deux arrosages.
L’arrosage :
En pleine terre : avec une eau non calcaire, au pied des végétaux.
En potée : pensez à vider les soucoupes sous les potées, une heure après l’arrosage.

Dalhia

Les signes : le feuillage s’affaisse et les fleurs se courbent sous leur poids. La nature du sol : laissez le terreau sécher en surface entre deux arrosages.
L’arrosage :
En pleine terre : au pied des plantes mais ne les noyer pas, l’humidité excessive fait pourrir les tubercules.
En potée : les bégonias supportent des arrosages 2 à 4 fois par semaine mais ne laissez pas l’eau stagner dans la soucoupe.

fuschia

Les signes : avant de se dessécher et de tomber avec les fleurs, les feuilles s’enroulent.
La nature du sol : le terreau doit toujours être légèrement humide.
L’arrosage :
En pleine terre : arrosez copieusement mais de façon espacée En potée : bassinez le feuillage avec une eau non calcaire.

Découvrir :  Lépiote vénéneuse : Macrolepiota venenata

Gaura

Les signes : assez rares ! Le renouvellement des fleurs ralentit.
La nature du sol : le terreau peut sécher quelques jours.
L’arrosage :
En pleine terre : le gaura supporte une certaine sécheresse mais aime les terrains frais et drainés.
En potée : un bon arrosage une fois par semaine peut suffire.

Géranium zonale

Les signes : les fleurs chutent prématurément.
La nature du sol : le terreau peut sécher quelques jours.
L’arrosage :
En pleine terre : arrosez au pied des plantes sans mouiller le feuillage.
En potée : les géraniums résistent mieux au manque qu’à l’excès d’eau.

impatiens

Les signes : les feuilles se ramollissent puis s’affaissent et les fleurs tombent.
La nature du sol : le terreau doit toujours rester légèrement humide.
L’arrosage :
En pleine terre : au pied des plantes avec une eau non calcaire.
En potée : arrosez deux fois par semaine et veillez à ne pas laisser d’eau dans la soucoupe.

muflier

Les signes : le feuillage flétrit.
La nature du sol : le terreau peut sécher entre deux apports d’eau.
L’arrosage :
En pleine terre : au pied des plantes, n’arrosez pas le feuillage cela favorise le développement de l’oïdium.
En potée : arrosez 3 fois par semaine.

Œillet d’Inde

Les signes : le feuillage mollit et flétrit.
La nature du sol : le terreau peut sécher pendant plusieurs jours.
L’arrosage :
En pleine terre : au pied des plantes, l’arrosage des feuilles favorise les attaques de pourriture grise.
En potée : arrosez 2 fois par semaine en été.

Découvrir :  Parterre de fleurs : astuces pour entretien et aménagement

Surfinia

Les signes : le flétrissement du feuillage et une floraison ralentit présagent des arrosages irréguliers.
La nature du sol : le terreau peut sécher en surface entre deux apports d’eau.
L’arrosage :
En pleine terre arrosez au pied des plantes sans asperger les feuilles.
En potée : arrosez tous les deux jours.

pourpier

Les signes : les feuilles charnues se rident et perdent du volume mais c’est quand même très rare.
La nature du sol : le terreau peut sécher un peu ce ne sera pas gênant.
L’arrosage :
En pleine terre : l’arrosage n’a lieu qu’exceptionnellement en cas de canicule.
En potée : c’est une plante que l’on peut oublier d’arroser.

zinnia

Les signes : les feuilles se dessèchent légèrement.
La nature du sol : le terreau peut sécher en surface entre deux apports.
L’arrosage :
En pleine terre : arrosez au pied des plantes.
En potée : apportez de l’eau 2 à 3 fois par semaine pour que la floraison ne s’interrompe pas.

Certaines plantes aiment toujours avoir les pieds au frais, d’autres à l’inverse apprécient une trêve entre deux apports d’eau. Bref, là comme dans la plupart des tâches jardinières, la réussite passe par l’observation et une véritable connaissance des plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.