Photos gratuites de adulte, aliments, apple

Citronnier : entretien durant les 4 saisons même en pot !

Photos gratuites de adulte, aliments, apple

énommé encore limonier, le citronnier est scientifiquement appelé Citrus limon. Cet arbre fruitier fait partie de la famille des rutacées. Ayant pour fruits les citrons, l’espèce est classée parmi les agrumes. Le citronnier date de très longtemps : la première mention de cette plante est apparue 2000 ans avant J-C, mais il a fallu attendre plusieurs siècles pour faire répandre sa culture. Vers l’année 1100, on a commencé à cultiver le citronnier dans la région méditerranéenne où les conditions climatiques lui sont très favorables.

En France, on cultive plus fréquemment le limonier dans la partie de la Corse et dans la région de Menton sur la Côte d’Azur. Caractérisé par un parfum unique en son genre, le citronnier procure une odeur envoûtante et produit des fruits comestibles dont le jus est un condiment préféré des cordons bleus. On peut planter le limonier dans le jardin, en pleine terre. Toutefois, le citronnier bénéficierait de conditions optimales sous une véranda, planté dans un bac. Sa durée de vie peut s’échelonner jusqu’à 80 ans. Le citronnier est un arbre dont la hauteur peut atteindre 3 à 6 mètres avec des feuilles persistantes, de formes oblongues lancéolées, le limbe étant articulé avec le pétiole. Les fleurs sont, comme les fruits, odorantes et sont formées de pétales blancs avec une légère touche violacée. Par pollinisation qui s’effectue sous l’effet du vent et par l’intermédiaire des insectes, elles donnent des fruits de forme oblongue et pointue, mesurant jusqu’à 12 cm. D’abord de couleur verte, les citrons virent au jaune lorsqu’ils sont mûrs.

Découvrir :  Le Bananier : en pot ou dans le jardin ?

Rassemblant toutes les conditions climatiques exigées par le citronnier, la Corse et la Côte d’Azur sont les endroits les plus appropriés à sa plantation. L’exposition au soleil est une condition indispensable, toutefois, en été, il convient d’arroser régulièrement la plante. Dans un endroit où la plante ne peut bénéficier d’une exposition au soleil, on peut aménager les conditions pour pouvoir la faire pousser. La plante peut survivre dans un intervalle de température assez large jusqu’à une limite inférieure atteignant -6°C.

Cette limite freine le développement des jeunes pousses mais celui-ci reprend dès que la température remonte. L’exposition au gel, notamment lorsque celui-ci perdure, est à proscrire. C’est pour cette raison que le limonier souffrira moins sous une véranda pendant la période hivernale. Pour pouvoir pousser, un citronnier exige des conditions pédologiques particulières. Le sol doit être neutre ou à la rigueur légèrement acide. Le limonier apprécie un sol léger et ne présentant pas d’excès d’eau. La présence d’autres plantes est néfaste pour le citronnier. Il en est de même pour les cochenilles et pour les araignées rouges qu’on peut éliminer avec des pesticides. Pour planter un citronnier, on effectue un semis à la période printanière où la température va de 20°C à 25°C. Les grains doivent être semés dans un mélange à moitié de terreau et de sable. La deuxième étape consiste en une greffe d’un rameau (généralement 2 ans après le semis). La greffe en fente est faite au mois d’août ou en septembre, par opposition à la greffe en écusson, pratiquée au cours du mois de mai. Après la greffe, le limonier croît assez vite si bien qu’il est nécessaire de le tailler après la récolte.
citronnier

Découvrir :  Le Baobab : un arbre difforme, aux propriétés surprenantes

Enlever des branches mal dirigées, aérer l’intérieur du limonier sont des gestes simples qui sont bénéfiques pour la plante et qui améliorent son aspect en tant qu’élément décoratif. Lorsque le limonier est encore jeune et fragile, il faut le tailler assidûment, ce qui n’est pas le cas pour un arbre vigoureux. Il faut aussi connaître les besoins en éléments nutritifs de la plante. Un noircissement des feuilles signifie un excès de froid, il faut alors déplacer le citronnier dans une véranda s’il n’y est pas. Si les feuilles sont pâles, le citronnier nécessite un apport d’engrais : le NPK 112 peut corriger ce problème. Si les feuilles jaunissent ou sont repliées vers le bas, il y a un excès d’eau. Une orientation des feuilles vers le haut est le signe d’un manque d’eau (généralement observable l’été mais rarement l’hiver) : un arrosage rectifiera la situation. Au printemps et à l’automne, on peut apporter du fumier à l’arbre. En plus d’être un arbre très décoratif, le bois du limonier peut être travaillé en ébénisterie, tandis que les citrons sont des agrumes aux vertus multiples et un excellent condiment. Les jeunes pousses de citronnier sont employées en gemmothérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.