Vue Panoramique Des Arbres De Bambou

Comment choisir les bambous ?

 

 

Dans la famille des Graminées et dans la sous-famille des Bambousoideae, les bambous sont des plantes qui passionnent beaucoup de personnes. On en répertorie près de 80 genres et plus d’un millier d’espèces. On croit souvent que ce sont des plantes tropicales et qui ne peuvent pousser que dans des conditions climatiques tropicales. C’est vrai certes, mais il faut aussi savoir que certaines espèces de bambous ont une bonne résistance au froid. Ce qui signifie que quelle que soit la région dans laquelle on se trouve, il est possible de planter des bambous.

Mais il convient de bien s’informer sur les conditions optimales de plantation avant l’achat d’une jeune pousse. Dans tous les cas, il faut veiller à bien aménager le sol qui accueillira les bambous. Comme on a affaire à des plantes calcifuges, on doit avoir un sol acide, c’est-à-dire avec un pH inférieur à 6. Autrement, on risque un ralentissement de croissance et/ou l’apparition de nécroses sur les feuilles. La seule variété résistante au sol calcaire est le Phyllostachys flexuosa. Une autre condition indispensable est d’avoir un sol bien drainé. Bien que les bambous soient des plantes demandant beaucoup d’eau, ce ne sont pas des plantes aquatiques. Toutefois, le Phyllostachys heteroclada et le Phyllostachys niduralia résistent assez bien à l’eau. A part ces critères, le choix des bambous doit être fonction du climat, de l’espace dont on dispose, de la hauteur envisagée, selon qu’ils serviront de haie ou d’une simple décoration, ainsi que de l’effet recherché. Pour parfaire le choix, un catalogue général sur les bambous serait d’une grande aide. Le climat est un critère important dans le choix des bambous. Beaucoup d’espèces résistent aux gelées engendrées par une température de -15°C.

Découvrir :  Prêle indestructible, envahissante, bonne ou mauvaise herbe ? Comment s'en débarrasser ?

Certaines espèces comme les Phyllostachys bissetii, les Phyllostachys nuda, les Phyllostachys aureosulcata ou les Pseudosasa japonica ne s’altèrent pas jusqu’à -24°C. Les bambous tropicaux conviennent au climat doux avec présence modérée de gelées. La hauteur envisagée pour les bambous va de paire avec l’espace dont on dispose. Il est évident que pour les espaces peu vastes comme un petit jardin, un balcon ou une véranda, on optera pour les bambous nains dont la taille maximale est de 1,5 mètre. Le Schibataea kumasasa est une espèce aux feuilles courtes et de couleur verte soutenue.

Pour les espaces moyennement vastes, on peut choisir les petits bambous dont la taille maximale atteint 3 mètres, ou les bambous moyens dont la taille maximale peut atteindre 12 mètres. On peut citer le Phyllostachys aurea qui mesure de six à neuf mètres. Cette variété présente des chaumes serrés et un feuillage dense jusqu’au sommet. Si on préfère avoir une finesse des chaumes tout en ayant des touffes serrées, on peut choisir le Pseudosasa japonica. Pour les espaces très vastes, on a la possibilité de choisir, en plus des catégories précédentes, les bambous géants qui peuvent atteindre plus de 30 mètres de hauteur. Le Phyllostachys nigra Henonis est une variété très élégante grâce à ses touffes denses très décoratives. Ses particularités sont la rigidité des chaumes verts olives qui jaunissent lorsque la plante est exposée au soleil. Les bambous peuvent servir de haie : il assureront ainsi une fonction de clôture outre l’aspect décoratif qu’ils procureront. Presque toutes les espèces peuvent en être utilisées à cause de la rapidité de constitution et de croissance, de la persistance du feuillage, de l’harmonie qu’ils procurent et de l’inexistence de mauvaises herbes à leur pied.

Découvrir :  Parterre de fleurs : astuces pour entretien et aménagement

Une association de quelques espèces est une idée excellente. On peut aussi utiliser les bambous comme fixateur des berges riveraines, la variété idéale est le Pleioblatus pumilus. Pour border, le Pleioblatus distichus est excellent pour son effet compact. Pour que la plantation de bambous ne vous déçoive pas, il faut baser le choix sur l’effet qu’on recherche. Si on préfère planter les bambous sur une aire bien définie, sans avoir à supporter un envahissement, on optera pour les rhizomes traçants. On se penchera alors vers le groupe des Fargesia comme le Fargesia murielae ou le Fargesia nitida. Si on recherche un aspect touffu, on a un choix inouï parmi beaucoup de variétés de l’etspèce Phyllostachys. La couleur du feuillage est très importante pour les uns mais moins capitale pour les autres. Si on préfère les chaumes verts, on peut choisir entre le Phyllostachys nigra Boryana -parsemés bleutés- (16 à 18 mètres), le Phyllostachys nigra Heronis -verdâtre à l’ombre et jaune au soleil-, le Phyllostachys bisetii -vert foncé lustré- … Dans la catégorie de chaumes jaunes, on peut citer le Semiaruninaria yashadake Kimmei qui peuvent devenir cuivrés ou rouge vif, selon les saisons, le Pleiblastus auricoma, panaché jaune d’or et vert, … On peut aussi avoir une panache de couleurs comme pour le Phyllostachys bambusoides Castillonis, jaunes or striés de vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.