Photographie En Gros Plan De Fleurs Jaunes

Jonquilles : plantation et entretien

 

Les jonquilles sont des plantes sauvages, mais on ne manquerait pas d’en cultiver dans le jardin pour le charme et la beauté de leurs fleurs de couleur généralement jaune qui, placées dans un vase, décorent bien la maison en lui donnant un air harmonieux. Elles proviennent des régions méditerranéennes où sont réunies toutes les conditions nécessaires à leur bonne floraison. Les jonquilles sont aussi appelées « narcisses ».

En effet, le « Narcissus jonquilla », la véritable jonquille fait partie du genre Narcissus, mais le nom « jonquille » est couramment utilisé pour désigner le narcisse jaune dont le nom scientifique est « Narcissus pseudonarcissus ». Cette plante fait partie la famille des amaryllidacées et le genre Narcissus regroupe quelques 3 000 espèces identifiées. On répertorie, aujourd’hui, une cinquantaine de variétés de jonquilles dont les narcisses à feuilles de jonc, scientifiquement appelés Narcissus juncifolius qui sont des plantes aux feuilles étroites avec des petites fleurs qu’on trouve surtout dans le midi de la France. Les jonquilles sont des plantes vivaces à bulbe avec des feuilles caduques dont la taille varie de 15 cm à 50cm et poussant en pleine terre, on peut s’en servir comme bordure de jardin. Les bulbes, plantées dans les conditions requises, donnent les plantes florales et à part les jaunes qu’on rencontre fréquemment, elles se présentent aussi avec des fleurs blanches, jaunes, oranges ou panachées, dont la forme peut être simple ou double. Les botanistes ont même réussi à trouver des jonquilles de couleur saumon et des fois, une hampe peut regrouper plusieurs fleurs.

Découvrir :  Cueillette des champignons : savoir reconnaître la coulemelle

Ce sont des plantes toxiques et quand on coupe les tiges, on s’aperçoit qu’il y a un liquide visqueux qui s’écoule, un suc renfermant un alcaloïde appelé le narciclasine qui a la propriété de pouvoir pénétrer dans les cellules et d’empêcher la synthèse des protéines. Or, comme c’est la synthèse protéique qui assure la croissance, celle-ci s’en trouvera alors bloquée et pour placer d’autres variétés de fleurs avec les jonquilles, il est nécessaire d’éliminer ce suc. Pour ce faire, on place d’abord les jonquilles dans un vase contenant de l’eau qu’on remplace avant de mettre les autres fleurs.

A maturité, les plantes donnent de jolies fleurs jaunes avec lesquelles on peut confectionner de jolis bouquets. Quand les fleurs sont fanées, on peut récupérer les bulbes et les semer dans le jardin afin qu’ils repoussent puis fleurir. Faire pousser différentes variétés serait une bonne idée décorative et la période idéale pour la plantation des bulbes est l’automne. Les jonquilles sont un signe annonçant le printemps et pour cette raison, elles symbolisent la douceur et la tiédeur. Les fleuristes les proposent, début mars, en pot et on peut les offrir lors de la fête des grands-mères. Par ailleurs, comme chaque couleur de fleur correspond un langage particulier, les jonquilles jaunes annoncent le désir, tandis que les blanches symbolisent l’égoïsme. Pour la chasse aux oeufs durant les fêtes pascales, on peut cacher les oeufs dans ces fleurs. Les jonquilles donnent lieu à des fêtes dans de nombreux villages, mais pour la société canadienne, les jonquilles sont très importantes. En plus de tous les symboles qu’on a annoncés, elles représentent également l’espoir pour les personnes victimes du cancer.
jonquilles

Découvrir :  Comment choisir les bambous ?

Ainsi, au Canada, le mois d’avril est celui de la jonquille durant lequel on procède à des levées de fonds pour lutter contre cette maladie fatale. Des bénévoles font alors du porte-à-porte pour vous offrir un joli bouquet de jonquilles alors n’hésitez pas d’apporter votre contribution pour participer à la lutte contre le cancer. La Société Canadienne du cancer, grâce au fonds recueilli, finance des activités de recherche concernant tous les types de tumeurs et réalise des ateliers ou des conférences d’informations pour sensibiliser le public sur cette maladie, afin d’en réduire les risques et d’agir à temps avant qu’elle n’atteigne le stade mortel… Ces plantes sont très vivaces et supportent le froid, même jusqu’à une température de -15°C, mais elles seront mieux sous un climat clément et d’autant plus meilleures si elles bénéficient de conditions optimales, comme dans les sous-bois, par exemple. Le sol doit être bien drainé, riche en terreau et un apport de fumier décomposé peut être nécessaire à la fin de l’hiver. Les bulbes sont plantés à une profondeur d’environ 10 cm et ils peuvent être obtenus après que le feuillage flétrisse et pour qu’ils ne soient pas affaiblis, on veillera à couper périodiquement les hampes florales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.