buis, jardin, modèle

Le buis, arbuste persistant : nain, boule, doré, vert… idéal au jardin, en haie ou taillé

Avec le buis tout est permis ou presque au jardin : buis à bordures, buis boules, buis en arbre, topiaire, c’est un arbuste d’ornement robuste et sans souci.

l se taille, il pousse en haie ou en isolé il pousse à l’ombre, à mi ombre ou en pleine lumière, il résiste au gel en exposition plein nord, au sec, au soleil, à l’humidité de l’air… Rares sont les arbustes persistants qui ont autant d’atout : longévif, compact, parfait pour réaliser des sculptures végétales, à croissance régulière, peu exigeant, sombre ou coloré, grand ou petit, d’entretien restreint, mariable avec de nombreux autres végétaux, en pleine terre ou en pot, et même en pots géants, le buis présente toutes les qualités recherchées pour réussir un beau jardin durable et sans grandes contraintes.

Buxus, arbre ou arbuste, plante incontournable des jardins

Selon l’Encyclopédie Horticole Le Bon Jardinier (La Maison Rustique, 1992, 153e édition), le genre Buxus (buis) regroupe 30 espèces originaires de l’hémisphère Nord. La plus utilisée est de très loin Buxus sempervirens, indigène en France, qui faisait fureur au XVIIe et XVIIIe siècles dans les jardins à la française. On peut toujours admirer les splendides tailles réalisées avec cette plante. Une taille élevée au rang des arts (art topiaire), dans les jardins d’illustres domaines comme à Gourdon, ou à Villandry.

Le Nôtre fut certainement le jardinier qui développa le plus l’usage du buis dans l’élaboration des jardins français, connaissant parfaitement l’extrême plasticité de la plante tant dans ses conditions de culture que dans la multitude de formes que l’on peut lui imposer par la taille.

Découvrir :  Jasmin : une fleur précieuse et délicate

Au XIXe siècle, l’usage du buis s’est répandu dans toutes les gentilhommières, demeures de caractères et jardins de curés. Une des plus brillante illustration en est faite au Jardin de Marqueyssac, en Dordogne, où 150 000 pieds de buis sont mis en valeur avec une incroyable fantaisie tout en mouvement. A voir absolument !

Un arbuste persistant robuste et de culture facile: le buis

Le plus grand ennemi du buis reste l’excès d’humidité dans le sol. Il préfère les sols frais, mais bien drainés où sa croissance peut être bien plus rapide qu’on ne l’écrit souvent. Il accepte parfaitement les sols caillouteux et desséchants durant une partie de l’année, mais sa croissance y est de fait bien plus lente. Ombre, mi ombre ou plein soleil, là encore son adaptation est excellente. En milieu naturel, on peut facilement retrouver cette très grande souplesse dans un secteur comme les monts du Matin en Vercors (Drôme). Il y est présent depuis les sous bois sombres de hêtres du bas de versant, où il atteint facilement 4 m de haut et garde une couleur vert foncé, jusqu’aux crêtes rocheuses arides et battues par les vents, en plein soleil, où il se magnifie plus ou moins et prend une superbe teinte vert jaune nuancée d’orange.

Découvrir :  Comment planter et tailler les clématites

Contrairement aux idées reçues, sans fondement horticole, cette plante ne se développe pas uniquement dans un sol calcaire. Certes, dans la nature, le buis n’est compétitif que dans ce type de condition, mais nous avons réussi massivement des records de croissance en sol acide (pH 6) sur substrat schisteux.

Des variétés de buis pour des usages variés

Nous mettons en garde le lecteur sur les informations fournies par certains pépiniéristes, parfois très connus, ou revendeurs qui confondent les variétés ou annonce des données fausses, comme par exemple que Buxus sempervirens a une taille adulte de 50 cm.

Il y a forcément un buis adapté à la situation que vous souhaitez :

 

  • Petit espace ou bordure soignée pour un massif ou une allée, c’est la variété naine qui convient. Buxus ‘Suffruticosa’ est dense et fourni, il se taille même très près du sol (15-20 cm). Il peut aussi convenir dans des massifs de vivaces, libre ou taillé en petites formes géométriques. C’est le buis idéal pour les belles poteries, taillé en boule, en cône ou autres formes jusqu’à 80-90 cm. Il connaît à l’heure actuelle un effet de mode et il est très facile de le trouver déjà très formé (mais attention aux prix !).
  • Grande allée, sous-bois, haie champêtre : c’est Buxus sempervirens, le buis toujours vert, qu’il vous faut. Libre, il forme un splendide arbuste jusqu’à 7 m de haut et se bonifie avec l’âge. C’est une valeur sûre également pour la taille et, pris dès les premières années, il accepte toutes les fantaisies (mur végétal avec fenêtres carrées ou cintrées, colonnes rondes…). Une haie compacte, bien fournie de 2,50 m de haut peut s’obtenir en 10 ans.
  • Pour les mêmes usages, mais avec des feuilles plus grosses (ce qui n’est pas toujours un avantage pour une taille fine) et une croissance un peu plus rapide, choisissez Buxus ‘rotundifolia’.
  • Envie de lumière, de nuances : profitez des variétés ‘Aurea’ (dorée), ‘Glauca’ (légèrement bleutée), ‘Argenteo-marginata’ et ‘Aureo variegata’ (panachées blanc ou jaune). Ces variétés peuvent être taillées comme le buis vert.
  • Certains pépiniéristes pourront vous proposer des variétés comme la pendante (‘Pendula’), à feuilles très fines (‘Rosmarinifolia’) ou à port naturellement pyramidal (‘Pyramidalis’), ou Buxus microphylla, avec ses petites feuilles, comme son nom l’indique
Last updated on novembre 28, 2022 4:57